Pour ou contre le BIP, les montmorencéens doivent savoir !

UnknownOn peut être pour ou contre, mais il faut savoir ce que sera réellement le BIP. Pas l’aimable avenue bordée d’arbres et de maçonnerie soignée que l’on nous présente, mais un barreau autoroutier de type A15 avec un trafic routier à l’échelle européenne.

version mise à jour le 17/05/2016

La vocation du BIP est d’être une artère de transit massif

Si on regarde une carte à l’échelle de l’Ile-de-France, ou mieux à l’échelle de l’Europe du Nord, le BIP apparaît évidemment comme le bouclage de deux réseaux : celui du Grand Paris et ses deux ports de Rouen et du Havre avec les réseaux belge, néerlandais et allemand. La vocation du BIP, c’est d’être l’ultime barreau qui permettra le transit de camions lourds, en plus d’être une artère de passage des franciliens.

Si les portées des ouvrages d’art actuels du BIP ont été dimensionnées à deux fois quatre voies, c’est bien en vue d’un futur élargissement !

L’aire d’influence du BIP est kilométrique

On pense souvent que l’aire d’influence d’une autoroute se réduit à quelques centaines de mètres autour. S’agissant du bruit, cela dépend du relief. Ici, les coteaux boisés de Montmorency vont recevoir de plein fouet un volume de bruit sans précédent, contre lesquels les dispositifs de protection habituels ne pourront rien.

Une autoroute en banlieue, c’est aussi le cortège de bretelles, délaissés, décharges à ciel ouvert, commerces de grande enseigne, bref, le paysage désolant de la bétonisation définitive de l’Ile-de-France.

Mais il y a pire.

Lire la suite