Le point de Vue

Le randonneur …

Petit carnet de route

de Michel Rouède

J’aime la marche … j’aime traverser notre belle France, rencontrer les gens, visiter les monuments, goûter la cuisine locale … de l’Yonne aux Pyrénées Atlantiques … en passant par la Nièvre, l’Allier, le Puy de Dôme, la Haute Loire, la Lozère, l’Aveyron, le Tarn, le Tarn et Garonne et le Gers.

De la Bourgogne au Pays Basque, de l’Auvergne à l’Armagnac plusieurs choses m’ont frappé …

Les gens sont fiers de leur Région, fiers d’appartenir à une histoire, fiers de leur patrimoine, fiers de leur culture, fiers de leur art de vivre, fiers de leur terre.

Cette fierté est malgré tout ternie par le sentiment d’être abandonnés, oubliés …

J’ai traversé des villages voire des villes où la vie ne semble exister que dans les fermes ou les maisons … Plus de commerces, plus de services publiques, plus de médecin ni de pharmacien, parfois une boulangerie est restée « vivante » …elle fait office d’épicerie, de boucherie-charcuterie de mercerie mais aussi de relais colis, de poste et de café… Petite et triste caverne d’Ali Baba pour les habitants …

Cette fierté comme je le disais plus haut est ternie par un fatalisme de bonne figure qui cache bien difficilement un lourd sentiment de laisser pour compte.

 

- « Ici mon bon monsieur, pour une prise de sang, une radio, 
une visite chez le spécialiste c’est

100 kms, minimum, pour accoucher c’est à l’autre bout 
du département … »

Merci le regroupement des hôpitaux.

Il y a aujourd’hui dans certains villages de France plus de noms sur les monuments aux morts que sur les boites à lettres …

C’est la France « profonde » … tellement profonde, qu’on a le sentiment qu’elle ne remontera jamais.

Et pourtant si belle, si généreuse, si attachante …Je me demande vraiment de quoi nos hommes politiques sont faits pour la délaisser ainsi.

 

Il faut regarder l’avenir …puisque c’est là que ça va se passer …Mais faut-il oublier, pour autant, d’où nous venons ? Faut- il laisser à l’abandon des territoires entiers ?

Les gens de nos province ont eux aussi, sur le fronton de leur Mairie « Liberté, Egalité, Fraternité ».

  • La liberté, ils l’ont et peuvent y goûter chaque jour.
  • La Fraternité, ils en font preuve depuis des siècles …surtout à l’égard des grandes villes.
  • En revanche, l’Egalité … !!??

Et pour nous, habitants des grandes villes de l‘Ile de France … qu’en est-il ?

Sommes-nous privilégiés ?

Posons nous les vraies questions, sur les services publics, sur la couverture médicale, sur l’emploi et la diversité de son fameux bassin, sur l’écologie la vraie pas celle des médias et des politiques, sur la culture, sur la préservation du patrimoine. J’arrête là de peur de trop en oublier…

Oui, nous pouvons nous inquiéter, nos chers politiques semblent nous dire :

 « inutile d’apprendre à nager, le bateau ne coule pas encore … »

Eh bien, moi, nous … cela ne nous satisfait pas.

Ce n’est pas quand nous aurons disparu qu’il faudra s’alarmer, se mobiliser et gesticuler.

Il faut agir maintenant, tout de suite et le faire ensemble.

Ensemble est un gage de réussite.

L’avenir c’est demain, mais ça commence maintenant…

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s